Quelle réglementation en ville pour la trottinette électrique ?

Le succès des trottinettes électriques est un phénomène assez nouveau. Leurs invasions sur les trottoirs ont incité les autorités à se pencher sur la question. Ainsi une réglementation en ville pour la trottinette électrique a été mise en place. Cela pour éviter des incidents malencontreux sur la voie publique.

Les endroits interdits pour l’utilisation de trottinettes électriques

Pour respecter la réglementation en ville pour la trottinette électrique, il existe quelques interdictions pour l’utilisation de ce moyen de transport individuel. L’interdiction la plus évidente en ville reste celle de rouler sur le trottoir. Les engins de déplacements électriques sont obligés de rouler sur des pistes cyclables. Seulement dans le cas où celles-ci seraient absentes, les utilisateurs desdits engins peuvent rouler sur les voies où la vitesse est limitée à 50 km par heure. Il est à préciser que les trottinettes électriques ne doivent pas dépasser les 25 km/h sur une piste cyclable. Toutefois, il est possible d’utiliser les trottoirs de certaines agglomérations à condition que le maire de la ville l’y autorise. Dès lors, il est interdit de rouler à plus de 6 km par heure ainsi que de gêner les piétons. L’utilisation de ces engins est aussi interdite aux moins de 12 ans. De plus, chaque engin ne peut transporter qu’une seule personne.

Les obligations des utilisateurs de trottinettes électriques

La réglementation en ville pour la trottinette électrique doit être respectée. En effet, pour éviter de se faire réprimander bêtement, il vaut mieux connaître ses obligations en tant qu’utilisateur de trottinettes électriques. On ne s’y attend pas toujours, mais les accidents peuvent survenir à tout moment. C’est pourquoi il est obligatoire pour les usagers de souscrire à une assurance. La responsabilité civile suffit légalement vu qu’elle rembourse les dégâts subis par l’autres parti. Il est donc judicieux de voir avec son assureur si la responsabilité civile est déjà incluse dans l’assurance habitation ou s’il faut en souscrire un.

Les règles de prudences à ne pas oublier

Il est conseillé aux conducteurs de garder sur eux des gilets réfléchissants. Ces équipements fait partie de la réglementation en ville pour la trottinette électrique. Pour cause, il est obligatoire de s’en vêtir dès lors qu’on circule de nuit ou que la visibilité soit réduite ou insuffisante. Une réglementation qui entre en vigueur le début du mois de juillet 2020 oblige également les propriétaires à prendre encore plus de mesures de sécurité. Les engins doivent être équipés de freins, de klaxon, de feux à l’avant et à l’arrière, ainsi que de catadioptres à l’arrière et sur les côtés. Le but étant de marquer sa présence afin de prévenir les accidents. Pour rappel, les trottinettes électriques sont soumises au Code de la route. Passer outre les interdictions et les obligations est passible d’amendes selon la gravité des délits.

Vélo électrique : que surveiller quand on l’achète d’occasion ?
Quels sont les nouveaux modes de déplacements urbains éco-responsables ?